Bannière Nom de l'unité Formation continue

Formation continue
2018-2019

formation.uqam.ca

Suivez la Formation continue sur :

 

Abonnez-vous à notre infolettre

Pas encore abonné? L'abonnement à notre infolettre se fait rapidement et c'est gratuit! 

Inscrivez-vous maintenant

Articles et entrevues

Les balados pour promouvoir vos services

ENTREVUE EXPRESS avec Jean-Michel Berthiaume, formateur à la formation continue de l'UQAM


Quelle est la place du balado [1] dans les médias traditionnels ?

Les médias imprimés, la télévision ou la radio imposent souvent aux journalistes de résumer leur histoire en quelques lignes, quelques minutes. «Le balado n’est pas un médium superficiel, car il ouvre des portes et permet au sujet d’être débattu en profondeur », affirme Jean-Michel Berthiaume. Par exemple, une chercheuse accorde une entrevue de deux heures à un journaliste qui doit la condenser en huit minutes pour le téléjournal du soir. Avec la baladodiffusion, on peut convertir cet entretien en une série de huit balados d’une vingtaine de minutes chacun et offrir un portrait plus nuancé, plus détaillé, de la situation.

Les balados remplaceront-ils les livres, la radio ou la télévision ?

« Non, affirme le formateur en souriant. Je dirais que c’est un outil complémentaire. Le traitement de l’information diffère. C’est un peu l’amusement qui se glisse dans le quotidien des gens. Les balados constituent le “parfait transit de métro” ». Pendant l’entraînement, le jogging, en cuisinant ou en faisant le ménage, c’est un moyen de se mettre à jour dans plusieurs domaines. «Un balado est riche en information, mais pas indigeste à l’écoute », ajoute M. Berthiaume. Par exemple, vous avez regardé un reportage d’une dizaine de minutes sur YouTube et vous êtes resté sur votre faim. Vous pouvez compléter en cherchant des émissions balados pour approfondir le sujet. Ou encore, si vous avez raté votre émission préférée à la radio, ne vous inquiétez pas, de nombreuses stations téléversent leur contenu en format balado. Les émissions balados viennent complémenter d’une façon divertissante l’apport des autres médias.  

Quoi raconter dans un balado ? Comment s’adresser à notre public cible ?

Le ton peut être décontracté, rigoureux ou encore susciter l’humour ou la confession. Tout dépend de votre objectif et de ce que vous souhaitez partager à travers ce médium. «Avec un balado, on vient stimuler l’imaginaire du public. On crée une ambiance sonore. C’est moins rigide qu’un reportage vidéo avec des décors et des contraintes de temps et d’espace. Dans l’univers audio de la baladodiffusion, on a plus de liberté. La tendance veut que l’on se rapproche du sujet en expliquant toute son histoire », soutient le formateur. Pas de résumé. Pas de secrets. On révèle tout dans une série d’émissions balados. Dans une baladoémission de type témoignage ou confession, on peut ajouter un filtre sur la voix pour préserver l’anonymat. En faisant fi de la caméra, la personne interrogée sera-t-elle plus encline à se dévoiler ?

À qui s’adresse cette formation ? Comment créer un balado et où le diffuser ? 

« Je dirais que la baladodiffusion est applicable dans tous les domaines sans restriction. Les personnes qui travaillent en communication seront plus disposées à recourir à ce format de diffusion de l’information. Je vous invite à découvrir toutes les possibilités qui s’offrent à vous ou votre organisation en participant à cet atelier », précise M. Berthiaume.

BERTHIAUME Jean Michel w1Pour enregistrer un balado, on a besoin de l’équipement (microphone, haut-parleur), un logiciel (ou application) pour le montage, un site d’hébergement pour téléverser les pistes. La formation est offerte en laboratoire informatique. La journée sera consacrée à l’enregistrement, au montage et à la diffusion d’un balado. Création en baladodiffusion : de l’idéation à la conception pour en savoir davantage ou pour vous inscrire à la formation.

Qui est le formateur ?

Jean-Michel Berthiaume est actif dans le milieu de la baladodiffusion depuis 13 ans. Il est membre du CA de CHOQ.ca, la radio de l’UQAM, et a participé à des projets pour CHOQ.ca, La Puce à l’Oreille, CISM et CIBL. Il est actuellement chroniqueur culturel pour ICI Radio-Canada.


[1] Selon l’Office québécois de la langue française, un balado (podcast) est un «fichier au contenu audio ou vidéo qui, par l’entremise d’un abonnement au fil RSS, ou équivalent, auquel il est rattaché, est téléchargé automatiquement à l’aide d’un logiciel agrégateur et destiné à être transféré sur un baladeur numérique pour une écoute ou un visionnement ultérieurs.»

Suivez la Formation continue sur Facebook ou inscrivez-vous à l’infolettre pour lire les prochains articles.

Rédigé par Annie Desharnais, agente d'information
Service de la formation universitaire en région

 

Ajouter un Commentaire